TORRES (JAÉN)

TorresCe lieu se situe au pied de l’Aznaitin, c’est un village qui puise son eau dans les ruisseauxdu Gil Moreno et du Rio Torres. Ces sources d’eau sont l’origine d’une riche production de fruits, principalement les cerises.

L’urbanisme capricieux du village laisse apparaître des peintures épurées et les étroites ruelles permettent à l’ombre de s’installer et aux habitants de s’y retrouver.

SIERRA MAGINA

En pleine campagne Jienense de la Sierra Magina s’élève un massif isolé. Refuge d’une flore précieuse méditerranéenne, il inclut des espèces très rares du sud de la péninsule ibérique.

Ce massif est le plus haut de la province et le troisième de l’Andalousie, son sommet le « Pico Magina » atteint près de 2 167 mètres d’altitude.

Les frontières du massif sont limitées par la vallée du Guadalquivir au Nord, le Guadiana Menor à l’est, et le Guahortuna au Sud.

AUTRES LIEUX D’INTÉRÊTS

LIEUX D’INTÉRÊTS

Les villages de la Sierra Magina nous offrent tout ce qu’il faut pour passer un moment de détente et de déconnection avec la vie agitée des grandes villes. Le silence permet le repos, et la bonne nourriture que l’on peut trouver à Torres une vie plus saine.

Les formes atypiques et urbaines d’Albanchez, Belmez de la Moraleda surprennent tous les visiteurs qui se perdent dans ces coins. Les châteaux, archives, fêtes et pèlerinages ancestraux gravent la mémoire historique de cette région.

Les maisons blanchis à la chaux et les traditions de ces villages résistent à la folie moderne, les villageois fiers et humbles s’acharnent pour que leurs villages ne disparaissent pas. C’est un lieu magique, où le retour à la source, à la nature est névitable.

L’ART RELIGIEUX ET CIVIL

C’est sur les châteaux arabes que les chrétiens ont construit leur tour, mais ils ont également marqué leur territoire sur les anciennes mosquées et anciens temples. Les églises des villages de la Sierra Magina furent construites à partir du XVIème siècle, les plus remarquable sont, sans doute, l’assomption de Bedmar, de style maniériste, où l’on trouve des vestiges romains. Mais également l’église de Santiago El Mayor, à Jimena, avec cette fois des vestiges gothiques.

On peut aussi admirer l’immaculé d’Huelma (monument national) et l’assomption de la garde (monument national) de style Vandelvirien. Ainsi que ;

  • l’Eglise Paroissiale de Pegalajar, l’assomption de Garciez, construites en 1560
  • la Paroisse de Cabra de Santo Cristo (1638), monument national
  • la Paroisse de Cambil (1667), de style baroque
  • les Eglises de Los Remedios, de Carchel (1743)
  • l’Assomption de Jodar (1775), de style néoclassique
  • la Maison Consistorial de Pegalajar ( XVI-XVIIIème siècle)
  • le Palais des comtes de Garciez (1547)
  • le Palais des Cobos de Torres (1565)
  • l’ancien Hôpital baroque de Cambil (1749)
  • la grande Maison, de Cabra de Santo Cristo, de style mudéjar (XVIIIème siècle)
  • la Fontaine Isabel II, de Pegalajar
  • toutes les Grottes des villages, datant du Moyen Age. Certaines sont aménagées pour recevoir les touristes.

L’ART DE LA FRONTIÈRE

La frontière entre le royaume de Castille et le royaume musulman de Grenade passait par la Sierra Magina. Pendant ces trois siècle (XIII au XV) la situation a fortifié l’architecture militaire de cette zone. Chaque village s’est formé à partir des fortifications construites par les uns et les autres.

  • Les anciens châteaux de Pegalajar et Jimena ont été enveloppés par les villes.
  • A Bedmar, Garciez, Jodar, Bélmez il reste des vestiges musulmans, le reste fut donné à Fernando III entre 1227 et 1246, il en va de même que pour Séville, Cordoux et Jaén.
  • Après la conquête du royaume de Grenade par les rois catholiques, de nombreuses tours de vigilance et de refuge ont disparus…
  • La région a tout de même conservé la tour de « La Cabeza » à Pegalajar, la tour des Cuadros à Bedmar, ainsi que celle de « Lucero » et du « Sol » à Bélmez

A VISITER AUX ALENTOURS DE LA SIERRA MAGINA

  • les villes de la Renaissance de Ubeda et Baeza, patrimoine historique de l’humanité
  • Jaén capital : son château, bains arabes, musées archéologique
  • La ville de Banos de la Encina, connue pour son château arabe
  • le Parc National de Cazorla Segura et de las Villas
  • Grenade : l’Alhambra, le généralife, l’Albaicin et la Sierra Nevada
  • Le château arabe et les plages de Salobrena
  • La ferme de la Laguna, le musée de l’huile d’olive et le parc de la Laguna Grande
  • La vallée du Guadalquivir et son bassin minier
  • Les foires, les championnats d’échec, et les courses de taureaux
  • Le château de Sabiote
  • Le palais de Canena
  • Les murailles d’Ibros
  • Le musée de Zabaleta et le sanctuaire de la Vierge de la Cabeza

A VISITER ; DU PALÉOLITHIQUE AU MOYEN AGE

  • grotte de Morrón, Torres (paléolithique supérieur)
  • grotte de la Graja, Jimena (Neolitique)
  • grotte de Guadalijar, Huelma
  • grotte des squelettes, Albanchez
  • grotte des aubépines, Pegalajar, actuellement réhabilitée en un magnifique restaurant
  • les peintures de Navalcan
  • le rocher des amoureux, Albanchez
  • la chambre sépulcrale
  • le dolmen de la grotte d’Almez, Cabra
  • les restes de la forteresse Ibérique de Cerro-Castellan, Larva cerro Alcala, Torres (ibéro-romains)
  • le cerro de l’Ejido, La Guardia (Visigoths)
  • l’Eglise de Carchel, construite sur les fondations de l’ancienne Eglise visigoth
  • les restes de la muraille visigoth, Bedmar
  • la pierre de baptême de l’Eglise de Torres (visigoth)
  • Pour plus d’informations sur la région, n’hésitez pas à contacter les mairies, offices de tourisme et associations…